• Hier, au revoir, à jamais

     

     
     
    Le froid du sol, la chaleur de ton corps marque le sol, c’est un pas de plus dans la neige,
    Mais les flemmes ne s’assoupissent jamais, maitrise d’un monde indomptable.
    Ces lucarnes d’inquisiteurs qui cherchent la moindre erreur pour t’étouffer, il faut t’évader
     
    Prend ma main et nous vivrons dans nos rêves que nous avions laissé derrière nous.
    Prend ma main, partons de cet endroit vers une meilleure vie.
    Destination : n’ importe où mais jamais loin de nous
     
    Tu contrôles ces impulsions, pour tourner la tète et fermer les yeux
    En passant ces nuits éveillées, retenue par ces merveilles froides qui te paralysent,
    Nous les avions envoyées dans un fin fond environnant, mais jamais ici.
    Ce fil rouge qui lie nos vies, je sais que tu es blaissée, je peu t’aider à les réparer seulement si tu le peux.
     
    Ne te contrôle pas, oublie ces personnes invisible, tu ne l’es pas.
    Tu as ton fils rouge qu’il faut couper, malgrais ta voix inaudible, tu parles.
    Ce n’est pas ce monde qui doit t’impressionner, il t’inquiétera moins,
    Un jour, je transformerai ces pensées en cris perçants
     
    Prend ma main, et je te promets que je ne te laisserai jamais disparaitre
    Prend ma main, car cet espoir est la plus grande chose qu’on saura toujours
    Et c’est tout ce que je te demanderais de me montrer.
     
    Contrôle ce sentiment que tu as toujours nié,
    Quelque chose, mais tout enfaite, que nous savons n’est que mensonge
    Comme je brule cette mémoire et observe ces cendres s’envoler,
    Et sous la fumée je te tiendrai, et demanderai si tu peux.
     
    Je rêve encore, j’attends toujours, j’en suis sur, tu es encore dans ma vie, cette partie n’est pas a toi.
    C’est une partie de moi, c’est ma vie dans ton cœur.
     
    Tenons nous la main, pour tourner la tète et fermer les yeux
    Tenons-nous la main, et cette nuit nous dormirons vraiment
    Et je te promets une vie féerique un jour âpres l’autre

     

    Steinko


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :